Welcome to the new version of European Tribune. It's just a new layout, so everything should work as before - please report bugs here.
Display:
My French is not good enough to understand these texts perfectly, but while there are differences of emphasis, there seem to be some similarities of concern and even approach to particular issues.

Bayrou: Impôt sur le revenu et sur les sociétés - Bayrou 2007 - Réduction et financement...Royal: Fiscalité : ce que prévoit le projet socialiste
Je propose un principe de stabilité fiscale, afin que les particuliers comme les entreprises puisse penser leur avenir dans le long terme.Pour accroître les revenus les plus modestes et rendre notre fiscalité plus redistributive et plus transparente, nous irons dans la direction d'un impôt citoyen sur le revenu en harmonisant les bases fiscales de l'impôt sur le revenu, qui seront élargies, avec celles de la CSG.
Second principe, la simplification, pour que la fiscalité devienne enfin lisible. La multiplication des niches et des dérogations, la survivance d'impôts archaïques -- de certains impôts locaux notamment -- rend notre fiscalité illisible, complexe et injuste.La première étape de cette réforme consistera à simplifier l'assiette de l'impôt sur le revenu par la suppression des niches fiscales inefficaces et à rendre la CSG progressive, notamment par l'intégration de la prime pour l'emploi.
L'impôt sur la fortune tel qu'il est conçu a fait beaucoup de dégâts. Une nation qui accepte l'exil de ses citoyens les plus riches, accepte de s'appauvrir. Je suis partisan d'une imposition sur le patrimoine à base large, sans aucune niche défiscalisée, sans exemptions, mais à taux léger : un prélèvement de seulement 1 pour 1000 sur les patrimoines au-dessus de 750 000 euros, rapporterait 3 milliards, à peu près l'équivalent de l'ISF aujourd'hui !Nous reviendrons sur les réductions d'impôt accordées depuis 2002 aux hauts revenus, et nous supprimerons le bouclier fiscal.

"mettre en place un impôt citoyen que paieraient tous les Français même lorsqu'ils ont décidé de délocaliser tout leur argent à l'extérieur" et de "lutter contre cette manière de se désintéresser de ce qu'est la France quand on est Français".

Je m'engage pour une fiscalité écologique, menée- c'est le plus souhaitable - en concertation avec nos partenaires européens. La seule manière d'obtenir un changement complet de comportement à l'égard de l'environnement, c'est que cela coûte plus cher de polluer que de ne pas polluer. Une `fiscalité carbone' permettra de planifier, sur le long terme, une régulation des prix des énergies fossiles. Et ce sera l'un des moyens d'alléger les charges sociales qui pèsent sur le travail.Je suis favorable à une utilisation très importante de la fiscalité écologique, pénalisant les activités polluantes, encourageant les usages efficaces de l'énergie, et pour l'utilisation des recettes qui en résulteront pour financer les travaux nécessaires.

Les taxes existantes doivent évoluer pour mieux appliquer le principe pollueur-payeur : taxation des émissions de gaz à effets de serre, taxation de l'eau à son juste prix, taxation européenne du kérosène pour les vols intérieurs, etc.

L'objectif est d'agir réellement sur les comportements, sans pour autant nuire à la compétitivité mondiale des entreprises européennes. La fiscalité écologique mise en place en Suède depuis 1990 est un bon exemple de politique efficace. Je me battrai pour que nous avancions dans cette direction.

Une réforme de la fiscalité locale est d'autant plus nécessaire que 75 % des investissements civils sont pris en charge par les collectivités. La décentralisation ne signifie pas que l'Etat se désengage : les transferts de compétence doivent être entièrement compensés par l'Etat.Nous mettrons en oeuvre une réforme ambitieuse des dotations de l'Etat et de la fiscalité locale. Les communes pauvres bénéficieront de mesures d'urgence et d'une péréquation financière importante. Il sera créé un Fonds National pour l'Egalité entre les Territoires. Ce fonds sera alimenté notamment par un prélèvement sur la taxe professionnelle.


Truth unfolds in time through a communal process.
by marco on Sun Feb 11th, 2007 at 10:05:01 PM EST
[ Parent ]
not really,

Bayrou the Taxes are to be fair and thus nor forcing valuable citizens to leave the country.

For the socialists, They need money and the Expats are an untapped source tax.

by fredouil (fredouil@gmailgmailgmail.com) on Sun Feb 11th, 2007 at 10:29:57 PM EST
[ Parent ]
The CSG is the tax that hurts the most the lower salaries. It's a disguised income tax. I don't see that Sego is going to abolish it for just that class, just "redistribute" it.

the proposed Segolian 5% increase on pensions for the category "low pensions" is an insult to that category. It gives them 20€ more a month !!! Bayrou proposes 90% of the smic (minimum wage). So they don't have to queue at 80 for charity. This problem which is a remnant of the prewar generation was solved in Sweden in the sixties through the ATP reform there. It's a shame that in this country (France) elderly and widows that have been working all their lives still earn 300-600€ a month.

Everybody has an ecologic fiscality on its program since they signed the "Hulot pact". Except Lepen of course and the far left.

by oldfrog on Mon Feb 12th, 2007 at 09:33:30 AM EST
[ Parent ]

Display:

Top Diaries

Smudges

by Oui - Sep 23
9 comments

2034

by Frank Schnittger - Sep 10
5 comments

Faux Accompli

by Cat - Sep 14
14 comments

Civic Self Defense Resources

by gmoke - Sep 19
1 comment

Recent Diaries

Smudges

by Oui - Sep 23
9 comments

Civic Self Defense Resources

by gmoke - Sep 19
1 comment

Faux Accompli

by Cat - Sep 14
14 comments

2034

by Frank Schnittger - Sep 10
5 comments

The Focus Group

by THE Twank - Aug 31
10 comments

Labour grows up?

by Frank Schnittger - Aug 27
57 comments

Exhibit 1

by Cat - Aug 22
22 comments

EU Position Papers

by Cat - Aug 22
25 comments

PACER

by Cat - Aug 18
5 comments

More Diaries...

Occasional Series