Welcome to European Tribune. It's gone a bit quiet around here these days, but it's still going.
Display:
let's point out that to put the French spirit in comparison with the Nazi spirit is beyond silly. Why not compare the Jews with the Eichmans?

Il me plait davantage d'imaginer que Cioran denonce ici plus les Nazis que les Allemands.

never ever suggest that "German" and "Nazi" are synonymous. Quite the opposite.

Vous supposez que Cioran dénonce ici plus les Nazis que les Allemands mais c'est une interprétation que vous choisissez, une interprétation osée. Lorsque Cioran observe les allemands, il les observe tels qu'ils sont en son époque. Certes, il dénonce le nazisme mais il ne différencie pas entre le (vrai ?) caractère allemand et le nazisme que les allemands auraient adoptés par accident.

En 1941, tout est encore possible, aussi que cet accident mène les allemands à la victoire, imposant le nazisme au reste du monde.

Or, dénonce-t-il le caractère authentique des allemands ou des allemands nazis ? Il éprouve de la méprise face aux faiblesses du caractère allemand, propices aux allemands de son époque. Pour lui, allemand et nazi sont synonymes. Le sont-ils pour nous aujourd'hui ? Non.
Aujourd'hui, les allemands ont des traits caractéristiques qui ne sont pas tout à fait opposés aux traits qui les marquaient à l'époque, sans pour autant être imbibé dans le nazisme.

De même, la force essentielle de la culture française que Cioran semble admirer ne peut être répliquée dans notre temps. Il faut tenir en compte le contexte historique et l'évolution de la culture française qui a été marquée par l'après-guerre, ses propres guerres, l'immigration. La société française s'est transformée. Le discours de Cioran révèle des idéaux passés auxquels certains français sont toujours attachés. Serait-cela un précurseur qui mènerait à la défaite comme jadis ?

La France me semble inhibée par sa force essentielle. Cette force repose sur des valeurs essentielles, éternelles. Elle s'oppose au change, à l'ouverture et en est fière. Cette disposition entraîne des problèmes sociaux sur le plan national et elle est un facteur déstabilisant à l'international. Ses ennemies le savent. Ses illusions (de grandeur) font aussi sont charme, lui emportant de l'admiration, et elles sont sa plus grande faiblesse.

by Lily (put - lilyalmond - here <a> yahaah.france) on Fri Jun 12th, 2009 at 03:49:39 AM EST
[ Parent ]

Others have rated this comment as follows:

melo 4

Display:

Top Diaries

Occasional Series