Welcome to European Tribune. It's gone a bit quiet around here these days, but it's still going.
Display:
La facture d'électricité des Français augmenterait de 50% d'ici à 2020French electricity bills to increase by 50% by 2020
La facture moyenne d'électricité d'un ménage français va s'alourdir de 50 % d'ici à 2020 à cause des investissements élevés du renouvelable et ceux croissants du nucléaire, selon un rapport de sénateurs présenté mercredi 18 juillet. Sous réserve, souligne le texte, d'une législation et de comportements de consommation inchangés.
Citant des projections de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), ce rapport estime que la facture annuelle d'un ménage type ayant souscrit l'option heures pleines-heures creuses - et a priori équipé d'un chauffage électrique - atteindrait 1 307 euros en 2020 contre 874,5 euros en 2011.
The average electricity bill of a French household will increase by 50% by 2020 because of high investments in renewables and increasing investments in nuclearenergy, according to a Senate report presented on Wednesday, July 18. Subject, says the text, to unchanged legislation and consumer behavior. Citing projections of the Energy Regulatory Commission (CRE), the report estimates that the annual bill of a typical household having subscribed the option "peak/off-peak hours" - and a priori equipped with electric heating - reach 1,307 euros in 2020 against 874.5 euros in 2011.
"Se pose aujourd'hui la question d'énormes investissements, on peut parler de 400 milliards d'euros à horizon de vingt ans", a souligné le rapporteur écologiste de cette commission, Jean Dessessard. Sur l'augmentation de 433 euros attendue sur la facture (qui est hors TVA), 28 % viendront de la taxe dite CSPE (contribution au services public de l'électricité, qui inclut notamment les tarifs d'achats subventionnés des énergies renouvelables), 37 % des réseaux électriques et 35 % de la production d'électricité elle-même. "This raises the question today of huge investments, we can talk about 400 billion euros in next twenty years" , stressed the rapporteur of the commission, the ecologist Jean Dessessard. The expected increase of 433 euros on the invoice (that is excluding VAT), 28% will come from the tax known as CSPE (contribution to public services of electricity, which includes subsidized purchase rates for renewable energy ), 37% from electrical network charges and 35% from electricity production itself.
Il ressort des évaluations des sénateurs que les coûts de l'électricité nucléaire française sont encore sous-évalués : en incluant les travaux de maintenance post-Fukushima, la commission les évalue à 54,2 euros par mégawattheure. C'est plus que l'évalution du rapport de référence publié par la Cour des comptes au début de l'année (49,5 euros) et plus que le prix de l'accès régulé à l'électricité nucléaire historique (Arenh), c'est-à-dire le prix officiel du courant nucléaire, qui est de 42 euros depuis le 1er janvier.The evaluations of the senators indicate that the costs of French nuclear electricity are still undervalued: including maintenance work post-Fukushima, the commission evaluates to 54.2 euros per megawatt hour. This is more than the evalution of the baseline report published by the Court of Auditors at the beginning of the year (49.5 euros) and more than the price of regulated access to nuclear power history (ARENH) that is to say the official price of nuclear power, which is 42 euros since 1st January.
Le rapport, comme celui de la Cour des comptes publié au printemps, relève aussi des "incertitudes" supplémentaires notamment sur le démantèlement, plus les coûts d'assurances pour un accident ou des frais de recherche. Des coûts qui porteraient le total à 75 euros le mégawattheure, même si la Commission s'est refusée à effectuer officiellement cette addition "parce qu'on n'a pas voulu rajouter des incertitudes aux incertitudes", selon M. Dessessard.The report, like that of the Court of Auditors published in the spring, also points out further "uncertainties" including the dismantling, plus the cost of insurance for accidents, or research costs. Costs that would bring the total to 75 euros per megawatt hour, while the Commission declined to make this addition officially "because we did not want to add uncertainties to uncertainties" , according to M . Dessessard.
L'ÉOLIEN TERRESTRE, "UNE FILIÈRE COMPÉTITIVE" onshore wind, "A COMPETITIVE INDUSTRY"
Les travaux de la commission, présidée par le sénateur UMP Ladislas Poniatowski, ont été adoptés par tous les membres à l'exception des communistes qui ont voté contre, dénonçant une logique de "justification de l'augmentation du coût de l'électricité". Des sujets sensibles comme l'avenir du nucléaire ont aussi été évacués en annexes, et n'ont pas fait l'objet d'un vote, ont précisé les membres de la Commission.The findings of the commission, chaired by Senator UMP Ladislas Poniatowski, were adopted by all members except the Communists who voted against, denouncing a logic of "justification for the increased cost of electricity ". Sensitive issues such as the future of nuclear were also evacuated into appendices, and have not been put to a vote, said the Commission members.
Côté renouvelables, les sénateurs relèvent que l'éolien terrestre est "d'ores et déjà une filière mature et compétitive", avec un prix de 82 euros du mégawattheure. L'éolien en mer reste encore beaucoup plus cher - plus de 220 euros - tandis que le photovoltaïque culmine toujours entre 229 à 371 euros, même si on est redescendu de sommets de 580 euros du fait du tour de vis sur les tarifs d'achat.On the renewables side, the senators note that onshore wind is "already a mature and competitive industry" , with a price of 82 euros megawatt hour. Offshore wind is still much more expensive - over 220 euros while photovoltaic is from 229 to 371 euros, even if it has dropped down from highs of 580 euros due to the tightening of rates of purchase.
La France, qui s'est engagée à atteindre 23 % d'électricité renouvelable en 2020 (contre 13 % l'an passé), reste l'un des pays les moins chers d'Europe pour l'électricité. Mais les sénateurs soulignent que la consommation étant plus élevée, la facture totale se retrouve gonflée par rapport à nos voisins. Les économies d'énergie, le stockage d'électricité et les réseaux intelligents sont considérés comme les pistes pour alléger les factures.France, which is committed to achieve 23% renewable electricity in 2020 (against 13% last year), remains one of the least expensive of Europe for electricity. But senators pointed out that because consumption is higher, the total bill is inflated compared to our neighbors. Energy conservation, electricity storage and smart grids are considered the tracks to alleviate the bills.
NÉCESSAIRE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE NEEDED ENERGY TRANSITION
Evoquant "le prix à payer pour amorcer la transition énergétique", la commission estime que "l'augmentation provisoire du prix de l'électricité due aux renouvelables, incontestable, doit donc être prise pour ce qu'elle est : un investissement nécessaire pour l'avenir".Referring to "the price to pay to begin the energy transition" , the Committee considers that "the temporary increase in electricity prices due to renewable is undeniable, and must be taken for what it is: a necessary investment for the future ".
La publication de ce rapport est censée permettre d'éclairer le débat sur la transition énergétique prévu à l'automne par le nouveau gouvernement. Ce débat est une promesse électorale du président de la République, François Hollande, qui s'est engagé à développer les énergies renouvelables de façon à réduire de 75 % à 50 % la part du nucléaire dans la production électrique d'ici à 2025 et à fermer d'ici à 2017 la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Le gouvernement a par ailleurs décidé de limiter la hausse de l'électricité à 2 % au 1er août et réfléchit à un "réforme structurelle" des tarifs de l'énergie qui passerait par des prix progressifs distinguant les consommations essentielles et celles de confort.The publication of this report is supposed to allow an informed debate on energy transition, planned for the autumn by the new government. This debate is an election promise of President of the Republic, Francois Hollande, who is committed to developing renewable energy to reduce from 75% to 50% the share of nuclear in electricity generation by 2025, and close by 2017 the Fessenheim nuclear power plant (Haut-Rhin). The government has also decided to limit electricity price rises to 2% on 1st August and is considering a "structural reform" of rates that would use progressive prices distinguishing between essential consumption and comfort consumption.

This is a consensus report by an all-party committee. I won't comment the PC position, because I'm feeling charitable today.

It is rightly acknowledged that people of faith have no monopoly of virtue - Queen Elizabeth II

by eurogreen on Thu Jul 19th, 2012 at 06:51:29 AM EST

Others have rated this comment as follows:

Display:

Top Diaries

Impeachment gets real

by ARGeezer - Jan 17
18 comments

A Final Warning

by Oui - Jan 10
111 comments

Environment Anarchists

by Oui - Jan 13
4 comments

More Spanish repression

by IdiotSavant - Jan 6
8 comments

Occasional Series